Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer
JUDO

 

QU'EST-CE QUE LE JUDO ?


Une enquête faite dans le grand public a démontré qu'on s'en faisait une idée souvent déformée.
Voici quelques définitions reçues :
o Un sport de combat, comme la boxe, la lutte, l'escrime,...
o Une mystérieuse méthode chinoise ou japonaise permettant de terrasser n'importe quel adversaire par des « prises secrètes » très dangereuses.
o Un système d'entraînement du corps et de l'esprit, semblable au yoga ; techniques invulnérables de self-défense doublées de mystérieuses pratiques de développement mental.


Tout cela est vraiment loin d'être la vérité.
La réponse est infiniment plus simple.
JUDO est un mot japonais se décomposant en JU et DO.
JU signifie la souplesse, non résistance, douceur
DO se traduit par le chemin de la voie
Le judo est donc la « VOIE DE LA NON RESISTANCE » ou la « VOIE DE LA SOUPLESSE » ; la voie qui mène à une vie équilibrée en utilisant une méthode d'éducation physique et mentale basée sur une discipline de combat à mains nues.
Le principe même de ce combat est la non résistance : céder à la force adverse, pour la déséquilibrer, la contrôler, la vaincre avec un minimum d'effort.
Le judo est le produit de la civilisation japonaise, il est issu des arts martiaux pratiqués par les samouraïs.
Les techniques qui, à l'origine avaient été conçues pour tuer, ou mettre l'adversaire hors de combat, furent transformées par Maître Jigoro Kano (1863-1938) et sont ainsi devenues un sport, un art, une philosophie.
C'est donc Maître Jigoro Kano que revient le grand mérite d'avoir su opérer cette transformation et aussi d'avoir eu l'idée de situer cette discipline au-delà de l'aspect sportif, en faisant ainsi un véritable moyen d'éducation tant physique que moral et pouvant constituer les bases d'un art de vivre.

SON ORIGINE :

Comment naquit le JUDO ? Quelles sont ses origines ? Comment se développa-t-il ?
Une très vieille légende nous apprend qu'un moine se promenait un matin dans le jardin du temple, alors qu'il neigeait en abondance. Il écoutait le craquement des branches de cerisiers ployant sous la neige. Puis, il vit un saule au bord de la rivière. Le poids de la neige courbait les branches. Le bois souple se débarrassait alors de son fardeau, puis reprenant sa position première. Ainsi naît la « Voie de la souplesse ».
Le judo moderne, tel qu'il est pratiqué dans le monde entier, ne date que de 1882. Il dérive néanmoins de manières de combattre qui eurent leur vogue au XVIème siècle, en pleine féodalité nippone. Cet art guerrier de lutte corps à corps est généralement dénommé ju-jitsu (technique de la souplesse).
Quelques historiens japonais disent que le ju-jitsu existait déjà en 660 avant notre ère. Mais les plus anciens récits de lutte qui nous soient parvenus, relatent un combat entre deux lutteurs redoutables, se déroulant devant l'empereur Sunin vers 230 avant JC.
Kano fit la synthèse des meilleures techniques de ju-jitsu, choisit les prises les plus efficaces et les plus rationnelles. Il éliminera les pratiques dangereuses et peu compatibles avec le but élevé qu'il visait.
Il perfectionna la manière de tomber et inventa le principe des brise-chutes. Il créa un vêtement spécial d'entraînement (le judogi). Il mit particulièrement au point les méthodes de projections, en inventant d'ailleurs quelques unes. Le ju-jitsu était une pratique guerrière basée sur la souplesse du corps et de l'esprit. Kano pensa que son nouvel art devait porter un autre nom, puisque le but poursuivi était différent. Il recherchait un art de vivre, basé sur une utilisation meilleure de l'énergie humaine. Il nomma cette science nouvelle JUDO.

LE JUDO - son intérêt :
Le judo : moyen d'éducation complet
1) Education corporelle par :
o L'importance de la formation physique
o Le développement général du corps, assuré par la pratique debout et au sol
o La sollicitation systématique des grandes fonctions physiologiques
o Le développement des qualités neuro-motrices
2) Education du caractère par :
o L'habitude de l'effort volontaire
o L'endurance par l'accoutumance aux difficultés
o Le contrôle de soi, la suppression des inhibitions
3) Education mentale par :
o L'ouverture d'esprit donnée par la pratique intellectuelle réclamée de la pratique
o La sincérité obligatoire envers soi-même
o La sollicitation de l'énergie totale et de son emploi judicieux
4) Education sociale par :
o La libération des instincts primaires
o La transformation de l'agressivité en combativité
o La suppression de la méfiance amenant à l'idée de la non violence
o La sincérité envers autrui, l'aide mutuelle

Le judo sportif a acquis ses lettres de noblesse puisqu'il est devenu « sport Olympique » (1972).
Il est pratiqué dans le monde entier par des millions de judokas. Il intéresse beaucoup de jeunes, qui trouvent en lui le moyen de s'affirmer, de se valoriser. Sport de préhension, de corps à corps, il répond à ce besoin de lutter, de se mesurer, toujours ressenti par des êtres jeunes, leur permettant du même coup de transformer leur trop plein d'énergie, leur agressivité en combativité qui peut s'exprimer au travers d'assauts sévères mais toujours fort et courtois.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus